Google

Coupe du Monde/Rétrospective: Souvenir du 15 juin 1974, Haiti versus Italie.

Written on:juin 16, 2014
Comments
Add One
Le chroniquer sportif Emmanuel Bellevue posant en compagnie de Leintz Domingue, Ernst Jean-Joseph et Marion Léandrel les internationaux haitiens qui avaient participé à la « campagne » devant aboutir à la qualification de l'équipe haïtienne pour la Coupe du monde 1974 en Allemagne

Le chroniquer sportif Emmanuel Bellevue posant en compagnie de Leintz Domingue, Ernst Jean-Joseph et Marion Léandrel les internationaux haitiens qui avaient participé à la « campagne » devant aboutir à la qualification de l’équipe haïtienne pour la Coupe du monde 1974 en Allemagne

15 juin 1974-15 juin 2014, cela fait exactement quarante ans depuis que l’équipe haïtienne sous la houlette d’Antoine Tassy (Zoupim) a joué son premier match dans le groupe 4 face à l’Italie.

 
Sur la pelouse du stade olympique de Munich, les Grenadiers maillot rouge rayé de noir, culotte noire et bas rouge rayé de noir, abordaient la rencontre face à l’équipe transalpine dans un 4-4-2 classique avec dans les buts Henri Francillon; en défense, Pierre Bayonne, Wilner Nazaire (capt.), Ernst Jean-Joseph, Arsène Auguste; au milieu du terrain, Guy François, Eddy Antoine, Philippe Vorbe et Jean-Claude Désir et, dans la ligne d’attaque: Guy Saint-Vil et Emmanuel Sanon.

 
Le gouvernement de Jean-Claude Duvalier surnomé « le grand protecteur des sports » avait payé les droits de retransmission du Mondial,  question de permettre aux télespectateurs en Haïti de suivre les rencontres commentées en direct depuis Munich par l’Ing. Pierre-Paul Charles (Radio Haïti Inter), Bob Lemoine (Radio Métropole) et Yves « Dadou » Jean-Bart (Radio Nouveau Monde).

 
Politique oblige, des appareils de télévision en couleur avaient été installés dans toutes les places publiques et également, les quartiers populaires de la capitale et de la province.

 
Une première mi-temps à sens unique

 
Dès le coup de sifflet de l’arbitre (nationalité vénézuélienne), la Suadra azurra entraînée par  Ferucio Valcaregi et conduite par son capitaine Giani Riviera, se rua à l’assaut des buts haïtiens gardés par Henri Francillon qui, grâce à son bon placement parvint à faire échec aux velléités offensives adverses bien orchestrées par le meneur de jeu Fabio Capello.

 
Cette première période entièrement dominée par les Italiens, vit la défense haïtienne très bien repliée autour de son libéro Ernst Jean-Joseph, tenir la dragée haute à certains joueurs de renom du côté italien répondant aux noms de : Gigi Riva, Sandro Mazzola, Fabio Capello, Giani Riviera, Chinaglia etc…

 
La mi-temps se termina sur le score nul (0-0) et déjà du côté des télespectateurs on se demandait jusqu’à quand l’équipe haïtienne allait tenir face aux nombreuses attaques des Italiens.

 
Emmanuel Sanon met fin à l’invincibilité de Dino Zoff

 
Comme ce fut le cas au cours de la première période, les Italiens augmentait la pression sans pour autant trouver le chemin des filets très bien gardés par Henri Francillon.

 
Sur un centre de Gigi Riva, le capitaine Wilner Nazaire repoussa le ballon de la tête et Philippe Vorbe à la récupération, dans une de ses ouvertures milimétrées dont il avait le secret sollicita Emmanuel Sanon aux avant postes.

 
Ce dernier après avoir battu de vitesse Spinosi – à la fois son garde du corps et dernier défenseur – pénétra dans les seize mètres avant d’éliminer de fort belle façon Dino Zoff et logea le ballon dans les buts vides.

 

 

Imaginez la joie dans le camp haïtien au stade olympique de Munich et chez les auditeurs et télespectateurs en Haïti après ce but marqué par Emmanuel Sanon mettant fin ainsi à l’invincibilité du portier italien Dino Zoff qui, au cours des rencontres de préparation disputées par son équipe, n’avait jamais concédé de but.

 
Et dire, s’íl vous plaît, qu’à l’occasion d’une conversation téléphonique avec le président Jean-Claude Duvalier – pour s’informer de l’état d’esprit des joueurs de l’équipe – Emmanuel Sanon lui avait déclaré qu’il marquera face à l’Italie si bien que Arsène Auguste (Pélao) avec qui il partageait la chambre, ne l’avait pas pris au sérieux tenant compte de la rigueur défensive dont faisaient preuve les italiens à partir de leur regroupement défensif baptisé « Catenacio » qui signifie  le verrou et de l’invincibilité du gardien italien.

 
Sur la pelouse du stade olympique de Munich, Emmanuel Sanon a tenu parole en marquant face à l’Italie mais une joie qui fut de courte durée puisque, six minutes plus tard, l’Italie égalisa par l’intermédiaire de son capitaine Giani Rivera la (52e minute) avant de marquer deux autres buts respectivement par le défenseur Benetti (66e minute) et l’attaquant Anastasi (74e minute) rentré à la place de Giorgio Chinaglia.

 
Petite anecdote, le photographe Dominique Franck Simon mal à l’aise parmi les nombreux photographes massés derrière les buts de l’équipe haïtienne est allé se positionner derrière Dino Zoff et a été le seul à pouvoir photographier le but marqué par Emmanuel Sanon.

 
Ayant utilisé un médicament interdit par la FIFA, le libéro Ernst Jean-Joseph qui a joué une excellente rencontre face à l’Italie, a été contrôlé positif avant d’écoper d’une suspension d’un an.

 
Démobilisée suite à l’affaire d’Ernst Jean-Joseph, c’est une équipe haïtienne sans âme qui affrontait quatre jours plus tard, soit le 19 juin, la Plogne pour son deuxième match soldé par une débâcle (7-0) et pour finir, l’Argentine de Mario Kempes (1-4).

 
L’unique but pour l’équipe haïtienne a été l’œuvre d’Emmanuel Sanon. Haïti termina bon dernier du groupe 4 avec o point, pour trois matches joués, o gagné, 2 buts pour contre 14 encaissés.

 
Il faut signaler que le gardien Henri Francillon était parmi les meilleurs sélectionnés après le premier tour ce qui lui a permis d’obtenir un contrat au club de deuxième division allemande, Munich 1860. Emmanuel Sanon était positionné dans le top 100 des joueurs du mondial 1974, ce qui devait lui permettre de décrocher un contrat avec le club de première division belge, Berschoot d’Anvers.

Crédit: Emmanuel Bellevue/LeNouvelliste/CANAL+HAITI  

manubellevue@yahoo.fra

 

One Comment add one

  1. Dieuspheralda Saint-Jean says:

    Comment s’inscrire a FC TORO?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kenny Britt Jersey