Google

Haiti/Genre: Vers une politique d’égalité hommes-femmes

Written on:mai 23, 2017
Comments
Add One

 

La ministre à la Condition féminine et aux droits de la femme, Mme. Eunide Innocent. Credit-photo: CANAL+HAITI

La ministre à la Condition féminine et aux droits de la femme, Mme. Eunide Innocent. Crédit-photo: CANAL+HAITI

Dans le cadre d’un partenariat entre Haïti et le Canada, une activité a été réalisée pendant deux jours, à l’hôtel Montana, afin de continuer la politique d’égalité femmes-hommes mise en marche depuis deux décennies.

Soixante-treize jours après la journée mondiale des droits de la femme et cinquante-sept jours après son investiture à la tête du MCFDF, la ministre, Eunide Innocent, a prononcé, le lundi 23 mai 2017, à l’Hôtel Montana, les propos de bienvenue aux différents participants à une activité qui s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre le Canada et Haïti pour une consultation visant le développement d’un programme d’appui à la mise en oeuvre des orientations du gouvernement haïtien en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, selon une approche institutionnelle intégrée.

Après une mise en contexte de la rencontre des différents partenaires de cette activité par une représentante de la ministre, c’est autour de la gouvernance stratégique, de l’autonomisation économique des femmes, et de la violence faite aux femmes que le discours circonstanciel de madame Innocent s’est articulé pour signifier le sens de ces deux jours de cette consultation entre les cadres du MCFDF, des représentants des organismes de défense des droits de la femme, et des représentants de l’ambassade du Canada.

 La politique d’égalité est une politique transversale, soutenait la ministre qui invitait la population devant la presse télévisée et audio à faire sienne la nouvelle politique sur les questions « genre » que son ministère compte mettre en application durant le mandat de l’actuel président de la république Jovenel Moise, qui porte une attention particulière sur les droits des femmes, selon les déclarations de la ministre.

 Lors d’une interview que la titulaire du ministère à la condition féminine et aux droits de la femme aux journalistes qui lui posaient des questions de précision sur cette activité, madame Innocent informait que dans cette nouvelle orientation de la politique du MCFDF, un accent sera mis sur le lien entre genre et éducation, genre et agriculture. Aux questions d’un journaliste sur les stratégies pour intégrer cette politique dans le programme du système de l’enseignement, la ministre avisait qu’il y a en vue d’établir un partenariat entre son ministère et le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle qui mobilisera ses ressources humaines afin que cette politique devienne une réalité de l’enseignement depuis l’école de la petite enfance.

 Pour donner une directive à ces deux journées de travail, deux documents ont été élaborés et mis à la disposition des différents participants. Le document « Politique d’égalité femmes-hommes. 2014-2034, publié en 2014, et Le « Plan d’action national d’égalité femmes-hommes 2014-2020, publié en 2015, avec la signature de Yannick Mézile, ministre à la condition féminine et aux droits de la femme sous le gouvernement Martelly.

 Il est prévu de sensibiliser la population haïtienne, spécialement les femmes et les filles victimes de la discrimination sexiste de la société, à tous les niveaux de la vie nationale, déclarait madame Eunide Innocent qui souhaitait la réussite de la première journée des activités.

 La deuxième journée qui débutera plus tôt dans la matinée de ce mardi 23 mai 2017, reprendra les thèmes du 22 mai, mais avec la participation d’autres acteurs ministériels, l’institut national de formation professionnelle, l’institut Bien-être social et de Recherches, la Police Nationale d’Haïti, la Cour Supérieure du pouvoir judiciaire, l’unité de recherche et d’action médico-légale.

 Si la ministre s’embarque fougueusement dans la caravane du changement de l’équipe Moise- Lafontant mettant l’accent sur l’agriculture nationale, avec sa nouvelle politique d’égalité Femmes/Hommes, la question qui reste une énigme à l’opinion publique haïtienne renvoie certainement aux éventuels bénéficiaires de cette politique d’égalité.

 

 

 

Crédit: Evens CHERISCLER

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kenny Britt Jersey