Google

Haïti/Illinois/Diasporama: La diplomatie Haïtienne entre les mains des plus incapables…

Written on:septembre 25, 2012
Comments
Add One
Herns Mesamours

Herns Mesamours

La diplomatie Haïtienne entre les mains des plus incapables, quelle issue pour le pays?

Le président Barack Obama et le Département d’État Américain sont accusés de  » destructeurs d’Haïti  » par l’un des soi-disant cadres du Consulat d’Haïti de la Floride, Orlando ce dimanche 24 septembre sur les ondes de la Radio Classique Internationale à travers l’émission proche animée par Jean Tatin de 8 heures à 11 heures PM. Avenel Vilsaint, le responsable de communication au sein de cette institution Haïtienne dans la zone dirigée par Laurent Prosper comme chef de mission, estime que les américains sont en train de détruire Haïti en le mettant sur la liste noire de la maison blanche encore cette année, pour le trafic de la drogue et d’après lui, certains pays comme le brésil , le Mexique devraient être sur cette liste. A-t-il des éléments convaincants pour prouver que ces pays cités sont impliqués dans la drogue ? Quelle erreur de la part de ce diplomate Haïtien ! Est-ce qu’il parle au non des autorités haïtiennes ? Est-ce une réponse au président Clinton qui était de passage dans le pays la semaine dernière qui demanda a Laurent Lamothe de faire une enquête dans la diaspora dans le but de susciter des Haïtiens à venir investir dans le pays? Est-ce une réponse aux autorités fédérales américaines qui sont en train d’enquêter sur le Président Martelly, Laurent Lamothe et Price de la Global Voice ?

L’administration américaine a décidé cette semaine de renouveler le statut temporaire (TPS) de plus de 60,000 compatriotes Haïtiens en difficulté aux États-Unis depuis 2010, après le terrible tremblement de terre. A noter que, de 2010 à nos jours ce sont les autorités américaines qui supportent financièrement ces personnes-là, sans l’aide des dirigeants haïtiens. Comment peut-on les accuser ainsi Mr. Vilsaint ? En tout cas, cette déclaration n’est pas d’un diplomate moderne éclairé qui voulait défendre les intérêts d’un peuple en difficulté comme le notre, cela reflète de préférence la déclaration d’un ignorant de la diplomatie, en considérant uniquement notre budget national qui dépend en grande partie des États-Unis, qui est notre premier partenaire commercial et surtout, a l’ère de la diplomatie d’affaires prônée par cette équipe au pouvoir. Enfin, ce diplomate-la travaille t-il contre l’élection de Barack Obama en Novembre prochain en déconseillant les haïtiens de la diaspora à ne plus voter pour lui ? Toutefois, d’après des enquêtes récentes, la majorité des haïtiano-américains sont des démocrates, ils voteront contre le candidat républicain Mitt Romney.

Dans l’un de mes articles publies dans le Nouvelliste le 15 juin 2012, j’avais suggéré aux autorités haïtiennes de nommer des gens compétents et soucieux à travers nos missions diplomatiques, question de travailler au progrès de notre pays en utilisant toutes les armes diplomatiques avec nos amis étrangers via de nouveaux paradigmes de négociation. Malheureusement, si certains Leaders internationaux utilisent la diplomatie pour aider leur pays à sortir du sous-développement, à l’instar du Brésil chez-nous c’est le contraire, car on est un pays spécial avec des dirigeants très spéciaux… Ceux qui devraient être dirigés et instruits deviennent des dirigeant-arrogants de dernière heure qui ne pensent pas à un changement durable en Haïti. Et, Si on ne nomme pas des personnes qualifiées au sein de nos missions diplomatiques a l’étranger, notre diplomatie ne sera pas influente par rapport aux autres, donc on n’aura pas de résultats positifs.

Au lieu de faire des dépenses inutiles via de nominations fictives, les dirigeants haïtiens doivent commencer à réfléchir sur l’avenir de l’appareil diplomatique Haïtien dans ce monde global avec des amateurs comme chef de mission, Ministre Conseiller, Consul, Vice-consul et autres. Le métier de diplomate, c’est un travail fragile et compliqué, il ne doit pas considérer comme celui des charlatans -a- costume. C’est une aberration de laisser la diplomatie d’un pays comme Haïti entre les mains des plus incapables. Le pays mérite mieux. La déclaration produite par les diplomates haïtiens doit également orienter les décisions et les choix politiques du gouvernement Martelly-Lamothe. Une telle déclaration venant d’un responsable à travers une juridiction consulaire peut entraver la relation diplomatique entre les pays mentionnés et ne fait pas honneur au gouvernement Haïtien.

Enfin, un responsable de communication à travers une ambassade ou Consulat doit maitriser le langage diplomatique moderne, car d’après « Knowledge Management in Diplomacy », Knowledge and Diplomacy, Ed. Jovan Kurbalija, 1999, la communication diplomatique repose sur trois grandes « techniques ».Tout d’abord la contextualisation. Une information n’a de sens que si elle est replacée dans son contexte. La deuxième technique évoquée est la « prospection d’information » (datamining): l’objectif est de rassembler de grandes séries de données capables de donner du sens à une information ponctuelle. La troisième et dernière technique qu’il évoque est la synthèse : face à la prolifération d’informations de toutes natures…

D’après Madame Chafika Agueznay docteure en droit public à l’Université Panthéon – Sorbonne Paris et professeur de Pratique diplomatique: « Tout État de la société internationale ne cesserait jamais de multiplier les efforts pour affirmer, confirmer son image de marque, soit pour s’imposer, soit pour faire prévaloir sa souveraineté. Ceci a été le cas des pays ayant acquis leur indépendance à l’aube du XX° siècle. C’est grâce à une diplomatie active et donc à un appareil diplomatique militant et surtout compétent que ces pays ont pu s’imposer ». Le gouvernement Haïtien doit passer de la parole aux actes, si vraiment l’équipe au pouvoir à un programme sérieux pour nos missions diplomatiques à l’étranger.

L’intervention du responsable de communication au Consulat d’Haïti d’Orlando à l’émission  » proche  » sur les ondes de la Radio Classique Internationale démontre clairement la faiblesse intellectuelle grandissante de nos représentants à l’étranger et son incapacité d’occuper un tel poste. Il ne maitrise même pas les éléments de base de la communication et de la diplomatie moderne. Il nous faut de changement en profondeur pour éviter ces types de déclaration qui ne peuvent pas nous aider en aucun cas.

Le diplomate moderne doit répondre à un certain nombre de critères fondamentaux selon le professeur Chafika Agueznay.

La représentativité : l’ambassadeur ou le diplomate en général est dûment habilité sur le plan politique à engager son gouvernement. C’est en lui que s’exprime sa nation sur le plan moral (c’est souvent en sa personne que celle-ci sera jugée) Il est le rayonnement de l’image qu’un pays offre de lui même. Il est en constante représentation (au sens propre) dans ses contacts personnels devant un public étranger. Ce critère suppose un comportement respectable et respectueux à la fois doublé de sympathie, forme première de l’influence. Bien sûr pour adopter une telle attitude le diplomate doit être doté d’une certaine aptitude à jouer ce rôle.

Le sens politique traduit une certaine clairvoyance instructive et intuitive, une intelligence rapide et profonde des situations aussi complexes que soient- elles…Si «la moitié des maux de ce monde provient de l’inexactitude et de l’imprécision » c’est en matière diplomatique que ces défauts sont les plus néfastes, le diplomate étant condamne à observer une discrétion totale, le secret étant aussi parfois le gage de la fécondité et de l’efficacité de son jugement autant que de ses actions.

A tout cela s’ajoute : l’art ou le don des relations humaines et sociales : Certaines prédispositions naturelles sont indispensables dans ce domaine par exemple la patience ,l’égalité de caractère, le calme , et une humeur plus portée à s’amuser qu’à s’étonner des inconvénients du jour, le diplomate doit avoir un certain tact et une habilité à manier des esprits profondément différents du sien .Il réalise ainsi une espèce de trait d’union entre les mentalités nationales, grâce au respect d’autrui à la tolérance entre les peuples, vertu très importante (fondée sur la nécessité de concilier les points de vues adverses).

La maîtrise de soi est un critère important surtout dans un domaine où s’affrontent les intérêts divers, le sang-froid à tous les instants est nécessaire pour la clarté du jugement comme pour l’efficacité de l’action. (Extrait du cours Pratique Diplomatique).

Une autre Haïti est possible, ensemble construisons-la !

 

 

Crédits :  Herns Mesamours

Chicago, USA

mesamours_herns@yahoo.fr

(229) 364-8330

 

 

© Copyright Sept.2012 CANAL+HAITI. All Rights Reserved/Tous droits Réservés

One Comment add one

  1. Whats up this is kinda of off topic but I was wanting to know if blogs use
    WYSIWYG editors or if you have to manually code with
    HTML. I’m starting a blog soon but have no coding know-how so I wanted to get advice from someone with experience. Any help would be greatly appreciated!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kenny Britt Jersey