Google

Haïti/Politique/Social : Qui est Anthony M. Coicou ?

Written on:juillet 30, 2015
Comments
Add One
Anthony M. Coicou

Anthony M. Coicou

Au moment où la majorité silencieuse cherche désespérément, en plein jour avec une lanterne allumée, comme Diogène, les valeurs enfouies, pour la reconstruction réelle d’Haïti, ensemble, nous allons scruter avec grand plaisir et à n’en pas douter, satisfaction, les performances intellectuelles et sociales d’un jeune cadre dirigeant et technocrate, ayant une tète bien pleine et surtout bien faite, pouvant servir la collectivités de son pays, à tous les niveaux.

Nous parlons ici du politologue et communicateur Anthony Marcel Coicou.

 Anthony M. Coicou est né à Port-au-Prince, Haïti, le 28 Novembre 1983. Il fit ses études fondamentales successivement à  l’institution St Louis de Gonzague et au Centre d’Études Secondaires.

Ses études classiques sitôt terminées, il se rend à Montréal (Québec, Canada), pour effectuer une spécialisation en Sciences Politiques et une autre en Diplomatie à l’Université de Montréal et à  l’Université de Québec à Montréal UQUAM.

 Coicou participa à diverses activités socioculturelles dans la communauté haitienne  dans l’ « Ile de Montréal », en vue d’orienter ses jeunes compatriotes fraîchement venus d’Haïti, qu’il guida vers des activités saines,  éducatives et constructives pour leur plein épanouissement dans ce nouvel environnement. Ce sentiment d’appartenance à sa communauté d’origine, ne l’a pas empêché de s’intégrer parfaitement à sa nouvelle vie québécoise.

 En 2005, il intégra le Consulat Général d’Haïti à Montréal à titre de diplomate, où pendant sept (7) années, il occupa différentes fonctions. D’abord à la Section de communication, il fut successivement Attaché à la section économique et touristique du consulat ; Responsable de la section des passeports et de l’accompagnement des demandeurs de visas ; Responsable de l’accueil et accompagnement des visiteurs et des dignitaires haïtiens et étrangers dans le cadre de déplacement officiel ; Chargé de la rédaction de procuration, d’actes consulaires,  de légalisation de documents.

Cette expérience dans la diplomatie haïtienne à l’extérieur lui a permis d’une part de mettre en pratique les connaissances acquises à l’Université, d’autre part de servir sa communauté sous un autre aspect. Toujours très fier de son pays dont il n’a jamais raté l’occasion de faire la promotion, il s’est toujours évertué à ‘’vendre’’ les meilleurs aspects et tout ce qui fait l’originalité d’Haïti dans toutes les manifestations socio politico culturelles internationales se déroulant au Québec et ses environs (festivals, conférences, événements sportifs…etc.)

 En 2008, lors du « Festival International de la Musique Haïtienne » organisé au « Parc Jean Drapeau » à l’Ile Ste Hélène à Montréal, il coordonna la participation et fit la promotion de l’ « Association des Professionnels de Tap Tap » (APATA). À cette occasion, il a fit venir à Montréal un TapTap modèle qui a été exposé pendant toute la durée du festival. Cette innovation a connu un très grand succès, lors de ce festival..

 Toute sa vie il a toujours fait preuve d’un souci constant de préserver les valeurs et tout ce qui fait l’originalité  d’Haïti. C’est dans cette perspective qu’il a conçu un moyen de transport alternatif multifonctionnel baptisé « Tounèt ». Ce modèle de transport à traction humaine inspiré de la traditionnelle brouette haïtienne a pour objectifs principaux de:

  • protéger l’environnement,
  • préserver et revaloriser un élément original de la vie haïtienne,
  • contribuer à la protection de la santé de la communauté,
  • promouvoir la culture haïtienne et offrir un espace publicitaire original au secteur des affaires du pays.

Pour consolider cette activite innovatrice, il s’est adjoint d’une équipe de professionnels de haut niveau (ingénieur mécanique, ingénieur informaticien…etc.) qui a travaillé à la matérialisation du projet et il travaille actuellement à la concrétisation de son idée en faisant la promotion de « Tounèt » afin de dégager les possibilités de sa production et de sa commercialisation à l’échelle nationale.

Coté humanitaire et social, après le séisme dévastateur du 12 janvier 2010 qui a frappé son pays, il contribua avec des collaborateurs et amis proches à la collecte d’articles de première nécessité, de médicaments, de matériels de premiers secours destinés aux nombreux sinistrés de cette catastrophe.

Amateur de sport, de musique et d’art local, Anthony M. Coicou est aussi un passionné d’histoire, caractéristiques qu’il a sans doute hérité de son père ancien athlète et historiographe et surtout de son grand père le Major Antoine Coicou grand sportif haïtien, président du comité olympique Haïtien, arbitre international, collectionneur d’ouvrages et de « trésors » de la littérature haïtienne.

Depuis mars 2012 il est de retour au bercail, rappelé par son ministère de tutelle  où il occupait le poste d’adjoint au directeur du service de protocole.

Il fut en détachement à la direction de la compagnie d’électricité haïtienne l’Électricité d’État d’Haïti (EDH) à titre de Responsable du Cabinet Particulier de la Directrice Générale.

Il occupe depuis le mois d’octobre 2013, le poste de porte-parole et de responsable des relations publiques au Fonds d’Assistance Économique et Sociale FAES à l’unité de communication. Sa mission à ce poste est d’assurer une visibilité et maintenir un contact permanent auprès des différents medias et organes de presse du pays ; accompagner le responsable du bureau à titre d’adjoint dans le bon fonctionnement du bureau et dans l’application de la politique médiatique ; travailler à organiser, évènements, lancement de programme ou toute autre activité se rapportant à la communication ; Assurer la coordination en matière de communication entre le FAES et les autres organes étatiques ainsi que les différents bailleurs de fond. Il est également responsable adjoint de cette unité.

Professeur de protocole et d’étiquette dans différents établissements post secondaires et professionnels du pays. Il offre des séminaires de formation dans ce domaine à diverses institutions et à des groupements et associations de jeunes désireux de connaitre les bases du protocole, des bonnes manières et du savoir vivre en société.

Anthony Coicou se sent comme un poisson dans l’eau, quand il travaille dans un milieu stimulant et compétitif proposant de nouveaux défis. Dans tout ce qu’il entreprend, il est toujours en position de leadership. Il apporte toujours son dynamisme, ses compétences, son expérience et son savoir faire au sein d’une entreprise.  Il fait la Promotion et la valorisation d’Haïti là où il se trouve. Il travaille à l’amélioration du quotidien des gens du secteur informel haïtien grâce à son projet d’invention « Tounèt ». Actuellement, il mettre sur pied un centre pour valoriser et vulgariser la culture haïtienne et l’histoire d’Haiti. Il Participe activement à la reconstruction d’Haïti. Il a un grand centre d’intérêt très poussé pour les actions communautaires et sociales. Il a un intérêt marqué pour le sport en général, principalement le Football, le tennis  et l’athlétisme… Il a participé comme moniteur aux activités d’alphabétisation des adultes des bidonvilles situés aux environs de Delmas 31 et 33 avec l’Institution Saint Louis de Gonzague de Delmas. M. Coicou été « Animateur Communautaire » du « Centre Médico-Social St Antoine » (CMSSA) de Lamentin 54, quartier de la Commune de Carrefour (Haïti), de ce fait, il travaille dans la sensibilisation des jeunes sur le civisme ; le combat contre la violence faite aux femmes ; la résolution pacifique de conflits ; l’Alphabétisation des adultes ; l’éducation sexuelle des jeunes ; l’animation communautaire auprès d’une coopérative de paysans de Thozin (région de Petit Goâve) affiliée au CMSSA.

Anthony M. Coicou a de qui tenir, il est fils du Dr. Robert Antoine Coicou, endocrinologue, interniste et chercheur en histoire d’Haïti et du Dr. Gessy Cameau Coicou MD, MPH,  spécialiste entre autre de science médico-légale, de médecine interne et de sécurité publique.

Actuellement, il entend devenir Parlementaire à la 50e législature, en devenant le prochain Député pour la 2e Circonscription de Port-au-Prince. Il vient à point nommé dans le panorama politique haïtien, à un moment où Haïti confronte un sérieux problème d’homme courageux et intègre pouvant l’aider à sortir des ornières du sous-développement et du marasme économique.

Les Professionnels et tous les natifs d’Haïti qui voudraient que ce pays relève sa tête aux yeux du monde entier, ont intérêts à soutenir et supporter ce jeune cadre ayant un sentiment d’appartenance hors-pair pour la Première République Noire Indépendante du Monde. Comme dit le vieil adage : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ».   Anthony M. Coicou est prêt pour Haïti !

Il brigue la deputation pour la 2e Circonscription de la Capitale haitienne, sous la bannière du Parti politique « Respè » #120. Son slogan pour sa campagne électorale est tout un programme et un défi: « Bay kapab fè » !  Anthony Coicou est un Modèle à suivre !  Contactez-le en cliquant ici

Crédit : Andy Limontas/CANAL+HAITI

One Comment add one

  1. Diplomate a 23, c’est intéressant ça Aux ames bien dotés d’un bon parrainage la valeur n’attend point le nombre des années.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kenny Britt Jersey