Google

Haiti/République Dominicaine: Conspiration contre le président Joseph Michel Martelly !?

Written on:avril 13, 2012
Comments
Add One

Tard dans la soirée de ce jeudi (12 avril),  au cour d’une conférence de presse convoquée d’urgence, dans la capitale de la république voisine d’Haïti (Santo-Domingo), les autorités des deux pays partageant l’ île d’Haïti, dénoncèrent un complot international qui viserait à donner un coup d’état au Président Martelly.

Les agences d’intelligence (service secret) de la République Dominicaine ont présenté à la presse internationale, deux (2) enregistrements d’écoutes qu’elles  ont interceptés, prouvant ainsi le bien fondé de cette conspiration qui vise à renverser le Président d’Haïti, Joseph Michel Martelly.

A l’audition de ces documents sonores, on croit entendre la prétendue voix d’un certain Guerrero, parlant de la récente « Affaire Bautista », qui secoue encore l’île entière.

Parmi les personnalités présentes pendant  l’exposé des faits, on peut citer, l’Ambassadeur d’Haïti en Domonicanie, Fritz Cinéas, le ministre Haïtien de la justice et de la sécurité publique, Me. Pierre Michel Brunache et l’Ambassadeur dominicain en Haïti, Ruben Silié Valdés.

A l’issue de cette rencontre avec la presse, le Directeur de la presse de la présidence dominicaine, Rafael Núñez, a lu le communiqué qui suit :

« En réponse à des raisons de sécurité nationale de la République d’Haïti et de la République dominicaine, les deux gouvernements, représentés par le Ministre des Affaires étrangères Carlos Morales Troncoso, le Ministre haïtien de la Justice, le Me Michel Brunache et le Procureur général de la République, le Dr Jimenez Radhames, ont dénoncé devant l’opinion publique nationale et internationale, que, selon les informations fournies par les agences de sécurité de la République dominicaine, le Colonel à la retraite Pedro Julio Goico Guerrero ,dit Pepe Goico, a organisé et mis en œuvre un plan dans le but de déstabiliser le gouvernement démocratiquement élu du Président Michel Martelly.

Dans ce complot, Pepe Goico a chargé le citoyen (haïtien) du pays voisin, Pierre Kanzki, de lancer une campagne de discréditation contre le Président haïtien.

Cette campagne est basée sur une fausse accusation, sans fondement contre l’intégrité et la réputation du Président Michel Martelly.

D’après les indications du Colonel Pepe Goico, M. Pierre Kanzki, devrait contacter d’autres secteurs de la vie nationale haïtienne pour exécuter un plan, qui a pour objectif d’obtenir le renversement du gouvernement haïtien.

Les gouvernements d’Haïti et la République dominicaine condamnent un tel type d’action de nature criminelle, de conspiration séditieuse, qui menace la Paix, l’ordre et la tranquillité du peuple haïtien. »

Côté  haïtien, Le ministre Haïtien de la justice et de la sécurité publique, Me. Pierre Michel Brunache,  flanqué du  secrétaire d’ État à la sécurité publique, Réginald Delva, a présenté le vendredi 13, un remake de la conférence  de presse tenue la veille en république dominicaine.

Il a fait lire, par un de ses collaborateurs, la  déclaration conjointe des gouvernements haïtien et dominicain ci-dessus.

Donnant l’apparence de maitriser la situation et faisant un amalgame avec l’ ‘Affaire des 2,5 millions de dollars du sénateur Felix Bautista’ paru dans l’ enquête de Nuria Piera., Brunache affirme qu’«… Il ne faut pas dramatiser. Là, on parle de diffamation, d’atteinte à l’image. On ne parle pas de menace armée. Donc, il faut rester dans le niveau que nous sommes… »

L’enquête,  sur ce nouveau feuilleton de la politique haïtienne, est ouverte et se trouve déjà au Parquet de Port-au-Prince, qui a mis l’action publique en mouvement, dans l’optique d’éclaircir la lanterne de l’opinion publique…« Il appartiendra à la justice de qualifier l’infraction …(…)…Je ne peux pas présumer l’orientation de l’enquête… Le parquet, avec les informations qu’il aura à recueillir après audition de l’accusé et l’analyse d’autres informations, déterminera la nature de l’infraction ou s’il y a même eu infraction…», devait déclarer le ministre, faisant allusion à l’implication dans cette épineuse affaire du citoyen haïtien Pierre Kanski

Pierre-Michel Brunache, n’a pas voulu formaliser aux déclarations de l’ex-président dominicain, Hipolito Mejia, qui pense que ce …‘prétendu complot pour déstabiliser le président Michel J. Martelly vise tout simplement à détourner l’attention du scandale de corruption…’, dénoncé par la journaliste dominicaine Nuria Piera, mettant en cause un proche du président Leonel Fernandez…« Le président Martelly veut que des entreprises s’installent en Haïti. Si on accuse faussement les dirigeants haïtiens de corruption, l’homme d’affaires n’investira pas dans un pays où l’on dit qu’il y a de la corruption. Cela déstabilise le pays aussi quelque part…», déclara en substance, le garde des Sceaux haïtien.

 

 

Credit: CANAL+HAITI

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kenny Britt Jersey