Google

Les réflexions de Djeanane-6: Le miracle vivant

Written on:mai 31, 2017
Comments
Add One

vou« Je désire une fille, je la veux à n`importe quel prix ! Je t`en prie, Sainte Vierge ma Mère, envoie la moi!« 

       Cette phrase était répétée avec ferveur à longueur de journée à La Vierge Notre-Dame d`Altagrâce par une femme incapable d’avoir un deuxième enfant, une fille.

       Depuis son plus jeune âge, Shelba, en jouant à la poupée, se disait toujours vouloir être mère de deux enfants si un jour le Bon Dieu lui permettrait de fonder un foyer. Elle voudrait en premier un fils pour assister son père dans ses activités et en deuxième une fille  pour devenir sa compagne, son amie, sa confidente. Tel était le rêve caressé par la petite Shelba. Elle le gardait jalousement tout au fond de son petit cœur de fillette sentimentale et  le partageait avec le Petit Jésus dans ses prières. Ayant grandie dans une famille unie où les femmes restaient au foyer, Shelba avait, pendant l`enfance, l’unique ambition de suivre leur exemple. Naturellement, l`époque n`étant plus la même, elle s`était promis de finir toutes ses classes et d`apprendre un métier lui permettant de travailler à la maison. Ainsi, elle serait toujours disponible pour son mari et ses enfants. Son père le lui avait d`ailleurs toujours conseillé et Shelba  comptait bien lui obéir.

           Toutes les prières adressées avec ferveur étaient en grande partie exaucées et ce fut le cas de Shelba. En effet, après avoir terminé ses études, elle rencontra l`homme de sa vie. Il ne tarda pas à la demander en mariage. En planifiant leur avenir, Shelba et son prince charmant tombèrent immédiatement d’accord sur deux points; ils auraient deux enfants et la mère travaillerait à la maison pour être disponible pour la famille.

          Shelba croyait vivre un conte de fée le jour où elle dit oui à son cher époux Rachid à la chapelle de Notre-Dame d`Altagrâce. C`était le premier mariage célébré dans cette dite chapelle. La jeune femme était très émue de voir se réaliser le début de son rêve d`enfant et elle demanda à Dieu de lui donner les deux enfants  désirés par-dessus tout.

          Le jeune couple vécut une vie harmonieuse sans heurts. Shelba était l`image même du bonheur, son époux, un homme vraiment bien la respectait et la choyait. Dix mois après leur mariage, le fils tant souhaité arriva.  Le jeune père accueillit son garçon les larmes aux yeux. Ils prénommèrent Kémir l`adorable bébé; ce petit avait su intelligemment choisir les   belles parties du physique de ses parents. C`était frappant comme ses traits de nourrisson étaient nets. Certains amis et la famille venus les visiter l`appelèrent l`enfant de l`amour tant le mélange du père et de la mère était bien dosé en lui. Shelba, exultait de joie en regardant son petit dormir dans les bras de Rachid.

           Malheureusement, après un beau rêve vient toujours le réveil et bien souvent la réalité n`est pas toujours conforme aux songes. Le réveil de Shelba fut brutal. Jamais, au grand jamais elle n`aurait imaginé   vivre ce cauchemar aussitôt après la naissance de Kémir. Toujours hospitalisée après deux jours de césarienne, la santé de Shelba commença à se détériorer. Au grand désarroi de Rachid, Shelba tomba gravement malade. Elle n`eut même pas le temps d`allaiter, de dorloter son petit Kémir; elle désirait tant le presser sur son cœur. Le bébé refusait de téter sa mère, par instinct il avait dû détecter la maladie de cette dernière. Les cris de son fils gigotant dans le berceau près de son lit d`hôpital lui faisait l`effet d`un poignard lui tailladant les entrailles. Elle avait mis au monde son petit garçon mais ne pouvait le caresser. Cela déchirait le cœur de la jeune mère et la faisait souffrir autant que la maladie qui la clouait au lit. Elle devait rester immobile pour ne pas aggraver son cas, mais malheureusement il empira. Cinq médecins à son chevet ne purent répondre de sa vie, son état était critique. Pour éviter l`amputation d`une des jambes de Shelba et lui sauver la vie, Rachid décida, en accord avec ses beaux-parents, de la faire hospitaliser à Miami où ils vécurent les pires moments de leur existence de jeunes mariés. Ils n`avaient pas encore un an de mariage.

A suivre…

 

 

 

Crédit: Djeanane Arty avec CANAL+HAITI ONLINE NEWS & DIASPORAMA-HAITI

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kenny Britt Jersey